Forum d’innovation Civic Tech et Jamfest 2023 : #AfricaFlows

À propos de #AfricaFlows

Le Civic Tech Innovation Forum and Jamfest est une conférence organisée conjointement, qui s’est déroulée du 16 au 19 octobre 2023 au Tshimologong Precinct à Braamfontein, Johannesburg. La conférence avait pour thème #AfricaFlows, un hommage aux innovateurs et aux créateurs de médias qui font avancer l’Afrique. #AfricaFlows s’est appuyé sur une série de thèmes passionnants au fil des ans, commentant cette fois l’avènement de l’IA et ses possibilités – bonnes, mauvaises ou neutres.

#AfricaFlows illustre la confiance que nous avons dans la résilience de nos populations et leur capacité à s’adapter au changement. Notre métaphore du flux est également liée à l’intelligence artificielle (IA). Imaginez l’IA comme un puissant flux de technologies et de données, et le flux comme le mouvement fluide et efficace des tâches et des informations...lire la suite

Les thèmes abordés lors de la conférence de cette année étaient les suivants :
– L’ IA et l’avenir du travail et du jeu
– L’ agence numérique à l’ère de la corruption
Les droits/menaces numériques et la pertinence de la vie privée
– Un financement durable pour nous

PARRAINS

Nous tenons à remercier ces sponsors pour leur soutien à la conférence #AfricaFlows.

Points forts de la conférence #AfricaFlows

Découvrez les points forts de notre événement de quatre jours au Tshimologong Digital Innovation Precinct à Johannesburg.
Un grand merci à tous ceux qui nous ont rejoints à l’occasion de l’événement le plus important d’Afrique en matière de technologie civique et d’innovation dans les médias.

Intervenants

Expositions en ligne

Cette année, l’exposition avait pour objectif principal de présenter les innovations technologiques et médiatiques civiques africaines qui témoignent de l’ingéniosité et de la capacité d’adaptation de l’Afrique dans des climats difficiles. Les expositions se sont concentrées sur :
Histoires d’impact – expériences pratiques, résultats et enseignements tirés
Newbies – Histoires de débutants par de nouveaux innovateurs dans le domaine des technologies civiques, du journalisme et des médias
À la pointe du progrès – nouvelles méthodes/outils/techniques, projets expérimentaux, etc.
Change-makers – Exemples de personnes qui résolvent de manière créative leurs propres problèmes grâce aux données et à l’innovation numérique en Afrique.
– Les partisans et les facilitateurs de l’écosystème – Boîtes à outils, formations, services, etc. qui favorisent les technologies civiques.
Thème central – Cette année, nous invitons particulièrement les innovateurs qui utilisent de manière créative l’intelligence artificielle/l’apprentissage automatique.

Vous trouverez ci-dessous la liste des exposants de cette année :


Rencontres hebdomadaires sur l’exposition

L’exposition est une conversation entre pairs, qui sont des innovateurs et des développeurs dans le domaine des technologies civiques sur le continent. Chaque session de discussion s’est concentrée sur un thème particulier qui correspond le mieux au travail effectué dans le cadre de ces initiatives. Les “hangouts” sont un espace décontracté où les exposants peuvent partager et apprendre de leurs expériences respectives, et offrent une voie d’accès aux autres innovateurs et innovateurs en herbe présents dans la salle.
*Veuillez noter qu’en raison d’une défaillance technique, la troisième séance hebdomadaire de la série de cette année n’est pas disponible.

Cette exposition s’est concentrée sur les initiatives travaillant dans le domaine des “données ouvertes et de la participation démocratique”. Shaun Russel d’OpenUp, Sarah Gowon de Charter Project Africa et Catherine Kimambo d’African Child Project se sont joints à la discussion.

Cette exposition s’est concentrée sur les initiatives dont les outils ont été conçus pour la responsabilité et la transparence, ainsi que sur leurs entités. Loise Mwakamba, du Mzalendo Trust, et Loise Mboo, de l’Open Institute, se sont joints à la discussion.

Musique à #AfricaFlows

Le CTIF et le Jamfest ont une tradition émergente de célébration de l’innovation africaine ainsi que de reconnaissance et d’appréciation des talents artistiques et culturels qui inspirent la créativité de l’Afrique. Cette année, nous poursuivons cette tradition en invitant sur scène le merveilleux saxophoniste “Psychosax”. Psychosax aka sis est une musicienne de 23 ans née à Alexandra, en Afrique du Sud. Elle est connue pour ses belles productions musicales et ses performances au saxophone. Elle a été récompensée pour ses performances au saxophone par l’université de Wits, TRACE TV, des concours nationaux, etc. Elle dirige en outre le département de musique de la Royal Academy of Creative Arts.

Partenariat médiatique avec VOWFM

Cette année, nous nous sommes associés à Voice of Wits FM (VOWFM) en tant que partenaire médiatique officiel. VOW FM 88.1 est une station de radio universitaire diffusant 24 heures sur 24 depuis l’université de Witwatersrand à Johannesburg. La station a commencé à émettre en anglais dans les années 90, avec le soutien du Wits Centre for Journalism. VOW FM cible les jeunes, dont la majorité sont des étudiants universitaires basés à Braamfontein et dans les environs. Ils sont âgés de 18 à 28 ans et sont issus de la communauté Jozi, sans distinction d’origine économique, sociale, religieuse ou culturelle.

Lors du Civic Tech Innovation Forum & Jamfest, ils se sont entretenus avec certains de nos intervenants et participants sur le travail qu’ils effectuent et sur leurs centres d’intérêt lors de la conférence.

Entretien avec Mxolisi Bhebhe d’Uber Eats Afrique du Sud

Area Code s’est entretenu avec Mxolisi Bhebhe, responsable du territoire du Gauteng chez Uber Eats. Bhebhe parle à VOWFM de la contribution d’Uber à la numérisation de l’économie des villes en Afrique du Sud. Il parle en particulier de leur partenariat le plus récent avec le gouvernement provincial de Gauteng.

Entretien avec Hamid Khayar Defallah de Tchad Innovation

Hamid Khayar Defallah est un Mandela Washington Fellow 2016, entrepreneur tchadien, fondateur et PDG de Chad Innovation, un Tech Hub basé à N’Djamena, permettant aux gens d’incuber leurs idées et de les transformer en startups. Chad Innovation est un centre d’ateliers, de conférences, d’études de cas et de sessions Peer-to-Peer liés aux technologies intelligentes, aux entreprises, à la société et aux infrastructures. depuis 2020.

Entretien avec Phillip Ayazika de Pollicy

Phillip Ayazika est un gestionnaire de projet dans le domaine des droits numériques et de la technologie. Il a fait ses preuves dans la conception et la mise en œuvre de programmes combinant données, conception et technologie. Passionnée par l’intégration des technologies numériques dans les interventions de développement, je me consacre à la co-création d’un écosystème numérique inclusif et sûr pour tous les individus.

Entretien avec Harvey Binamu du réseau Magamba

Harvey Binamu est chargé de projet technique au sein du réseau Magamba. En tant que responsable technique de Magamba Network, il est le fer de lance de la stratégie et du développement technologiques, supervisant la recherche, la gestion de l’équipe et l’alignement de l’infrastructure sur les objectifs stratégiques de l’entreprise. Ses contributions couvrent divers domaines, notamment la stratégie et l’expansion des technologies civiques, la stratégie d’intelligence artificielle et le développement de matériel et de logiciels.

Entretien avec Matthew Adendorff d’Open Cities Lab

Matthew Adendorff est responsable de la science des données et directeur technique chez Open Cities Lab. Il a obtenu un doctorat en ingénierie informatique au Massachusetts Institute of Technology (MIT). En tant que technologue en chef, Matthew supervise la conception et la mise en œuvre de l’infrastructure informatique, le déploiement d’applications web, la construction de pipelines d’analyse de données et l’application d’algorithmes d’apprentissage automatique pour un traitement perspicace de l’information.

Entretien avec Yosr Jouini de Technoloxia

Yosr Jouini est une chercheuse interdisciplinaire qui étudie les technologies émergentes et leurs implications sociales dans le Sud global. Elle dirige les travaux de Technoloxia, un collectif basé en Afrique du Nord dont la mission est de fournir des perspectives communautaires sur la région à partir de la région. Yosr est la fondatrice de Accessibility ABCs, une initiative visant à promouvoir l’accessibilité sur les plateformes numériques. Elle anime également le podcast “Digitally Yours”, spécialisé dans les droits numériques. .

Entretien avec Joseph Kirai d’Ushahidi

Joseph est responsable du suivi, de l’évaluation et de la mise en œuvre chez Ushahidi. Il est expert en conception, coordination, mise en œuvre, suivi et évaluation, recherche et cadres d’apprentissage. Il a plus de 5 ans d’expérience de travail avec les communautés sur différents projets, notamment les initiatives de réponse COVID-19 dans les quartiers informels du Kenya, les initiatives Gender Action Learning System (GALS) de Hivos Kenya, et le projet Mbrella du Center for Advanced Hindsight. Il est convaincu que les communautés ont la force et les meilleures solutions à leurs propres problèmes si on les aide. Il se fait le champion d’une approche fondée sur des données probantes afin de comprendre clairement ce qui fonctionne bien pour les communautés.

galerie

MEDIA

Jamlab Africa, Civic Tech Innovation Network organisent une conférence de quatre jours sur le thème #AfricaFlows.
Jamlab Africa et le Civic Tech Innovation Network organisent une conférence de quatre jours à partir de lundi, afin de présenter les innovations en matière de technologies civiques et médiatiques sur le continent. Le thème de la conférence est #AfricaFlows. L’événement se concentrera sur l’intelligence artificielle et son impact sur l’innovation civique et médiatique. Les autres domaines d’intérêt comprennent les droits et les menaces numériques, l’agence numérique à l’ère de la corruption et la durabilité de l’industrie du journalisme et des médias. La SABC s’est entretenue avec Lindokuhle Nzuza, coordinateur de projet : Jamlab Africa, pour en savoir plus sur la conférence.

Le professeur Geci rejoint POWER 987 pour parler de la conférence #AfricaFlows
Geci Karuri-Sebina, organisateur national du réseau Civic Tech Innovation Network, a rejoint Tshegohaco Moagi, animateur du petit-déjeuner du week-end de POWER 987. pour discuter de ce que les auditeurs peuvent attendre de la prochaine conférence #AfricaFlows à Johannesburg, en Afrique du Sud. Écouter ci-dessous:

Communiqué de presse : #AfricaFlows – L’intelligence artificielle (IA) dans la nature changeante du travail et du jeu
#AfricaFlows s’appuie sur une série de thèmes passionnants au fil des ans, commentant cette fois l’avènement de l’IA et ses possibilités – bonnes, mauvaises ou neutres. Il s’agit d’un endroit idéal pour se connecter avec d’autres technologues africains dynamiques, issus de la base et des médias, qui construisent leur propre avenir...pour en savoir plus

ORGANISATION Partenaires

Nous tenons à remercier tout particulièrement nos partenaires organisateurs de la conférence pour leur collaboration et leur aide dans la planification de la CTIF et du Jamfest 2023.

Le Réseau des villes sud-africaines (SACN) a été créé en 2002. Il s’agit d’un réseau de villes et de partenaires sud-africains qui encourage l’échange d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques en matière de développement urbain et de gestion des villes. En collaborant avec les villes et les partenaires sud-africains par le biais de la recherche, du partage des connaissances, de l’apprentissage par les pairs et de l’innovation, le SACN est à l’avant-garde des efforts visant à concrétiser la vision de l’avenir urbain exposée dans le cadre de développement urbain intégré [IUDF] et le plan de développement national (NDP).

Le festival africain d’innovation numérique Fak’ugesi est à l’avant-garde de la culture et de la technologie en Afrique. Découvrez ci-dessous ce que nous avons représenté au cours de nos 10 années d’existence. Notre festival est ancré dans la présentation et le développement des compétences en matière de technologie, d’art et de culture en Afrique. Fondé en 2014 en tant que collaboration entre le Tshimologong Precinct et la Wits School of Arts, Digital Arts Department, le festival part de l’idée que pour que l’innovation technologique réussisse, il faut établir un lien solide entre les pratiques culturelles africaines et les rencontres créatives. Fak’ugesi est organisé chaque année au centre d’innovation numérique de Tshimologong.

Organisations pilotes

Le Civic Tech Innovation Network (CTIN) est une communauté de pratique (CoP) et un réseau d’apprentissage par l’action – La communauté du CTIN est composée de praticiens, de leaders, d’activistes, de technologues, de chercheurs et de fonctionnaires qui s’intéressent et s’engagent à tirer parti du lien entre la technologie et l’activisme civique. Le CTIN s’engage en faveur d’une société plus juste, plus équitable et plus durable. En tant que tel, le CTIN soutient sa communauté dans la croissance, le développement et l’utilisation efficace des technologies et méthodologies numériques appropriées pour relier le gouvernement et les citoyens, pour la participation publique, pour la transparence et la responsabilité et pour la fourniture de services publics.

Jamlab Africa, abréviation de Journalism and Media Lab, est un projet du Wits Centre for Journalism. Jamlab Africa vise à soutenir une innovation plus importante et de meilleure qualité dans le domaine du journalisme et des médias en Afrique. Le projet comporte trois programmes qui se soutiennent mutuellement : le programme d’accélération, la communauté de pratique et le programme de connaissance. Jamlab dispose d’un magazine en ligne dans lequel il documente les innovations qui ont lieu sur le continent et partage les enseignements tirés. Dans le cadre du programme d’accélération, nous proposons aux entrepreneurs du secteur des médias de tout le continent un programme de six mois de mentorat, d’outils et de contacts pour les aider dans leurs activités.

Le Centre de journalisme du Wits (WCJ) propose plusieurs programmes d’études pour les journalistes en herbe ou en activité. Situé à Johannesburg, au cœur des médias du pays, il est bien placé pour travailler en étroite collaboration avec l’industrie et les professionnels en activité afin de garantir un centre d’enseignement, de formation, de recherche et d’engagement public riche et passionnant. Le département est ancré dans une tradition de journalisme indépendant, critique et de qualité.

L’université du Witwatersrand, Johannesburg, plus connue sous le nom de Wits University ou Wits, est une université publique de recherche multi-campus située dans les zones nord du centre de Johannesburg, en Afrique du Sud. L’université a ses racines dans l’industrie minière, tout comme Johannesburg et le Witwatersrand en général. Fondée en 1896 sous le nom de South African School of Mines à Kimberley, elle est la troisième plus ancienne université sud-africaine en activité.

La Wits School of Governance (WSG) Wits School of Governance (WSG) se considère comme la principale école de gouvernance d’Afrique qui facilite les améliorations de la gouvernance fondées sur la recherche. L’école rassemble des praticiens et des théoriciens de tout le continent africain pour résoudre les problèmes urgents de développement, d’inégalité et de transitions justes. La WSG est un établissement de troisième cycle axé sur la recherche, compétitif et reconnu à l’échelle mondiale, qui vise à transformer la gouvernance dans les secteurs public, privé et non gouvernemental.

Tayarisha est l’initiative sur la gouvernance numérique, établie (2021) à l’université du Witwatersrand à Johannesburg. Il s’agit d’un centre d’enseignement, de recherche, de dialogue politique et d’information sur les défis et les opportunités que présente la numérisation dans le secteur public, la société et l’industrie en Afrique.

INFO CONFÉRENCE

Lieu

Centre d’innovation numérique de Tshimologong

41 Juta Street, Braamfontein, Johannesburg

Notre conférence se tiendra au Tshimologong Digital Innovation Precinct, un incubateur de l’université Wits situé à Braamfontein, Johannesburg. Tshimologong accueille les événements CTIF et Jamfest depuis de nombreuses années et nous sommes ravis de présenter l’innovation, la résilience et la collaboration africaines à l’occasion de #AfricaFlows !

Tshimologong encourage l’esprit d’entreprise et développe le vivier de compétences pour l’économie numérique en collaborant avec le monde universitaire, les entreprises, les pouvoirs publics et les entrepreneurs. L’accent est mis sur l’acquisition de compétences et la formation en cours d’emploi pour les jeunes chômeurs, tout en accélérant la croissance des entreprises numériques à tous les stades de leur activité et en créant une voie permettant aux étudiants et aux entrepreneurs de présenter publiquement leur travail et d’accéder à des débouchés commerciaux.

Setswana signifiant “nouveau départ”, Tshimologong catalyse la transformation de Braamfontein en une destination technologique de premier plan pour rehausser le profil de l’innovation numérique africaine en inspirant de nouveaux talents et en s’attaquant à l’augmentation du chômage des jeunes. En tant qu’incubateur universitaire, Tshimologong Precinct vise également à commercialiser les recherches des étudiants de l’université de Wits.

Hébergement

Hyatt House Rosbenank

Adresse : 28 Tottenham Avenue, Melrose

Le Hyatt House Rosebank est le principal lieu d’hébergement de la conférence pour les orateurs et les délégués, qui bénéficient d’un tarif spécial. L’hôtel secondaire pour l’hébergement des délégués et des orateurs est le Capital on Bath à Rosebank.

Pour les réservations, veuillez contacter Thunyiswa Mateza Email : Thunyiswa.Mateza@wits.ac.za Mobile : +27835850298

L’hôtel Hyatt House Johannesburg Rosebank accueille les visiteurs à la nuitée ou à long terme dans 80 appartements et suites résidentielles modernes à une, deux ou trois chambres, équipés d’une kitchenette complète, d’espaces de travail réservés, de salles à manger, de chambres spacieuses et de salles de bains élégantes. Chaque unité est également équipée d’un coffre-fort, d’une connexion Wi-Fi gratuite, d’une télévision satellite à écran plat, de matériel de repassage, d’une armoire et d’une salle de bains luxueuse. Profitez du confort et de la commodité de votre maison lorsque vous n’êtes pas chez vous.

Transport

Des bons de transport seront fournis aux orateurs sélectionnés. Plus de détails à confirmer.

Scroll to Top